Les actions transfrontalières et Interreg

 L’AudaB s’investit de plus en plus dans des projets transfrontaliers soit en qualité de chef de file (pilote), soit en partenariat avec d’autres partenaires. L’AudaB développe ainsi son projet d’agence également en direction de la frontière suisse. Ses orientations 2017-2019 et leur déclinaison opérationnelle lui permettent de travailler d’ores et déjà à trois projets transfrontaliers.

Le projet REQUEST

Le projet REQUEST vise à mettre en place un dispositif et une équipe interdisciplinaire et transfrontalière autour de l’accompagnement de projets de quartiers en voie de réhabilitation en France et en Suisse.

Le projet a nécessité près d’un an de travail préparatoire afin d’aboutir au dépôt du dossier auprès des services compétents pour instruction. Il a reçu un avis positif lors de la dernière session 2016 du comité de programmation Interreg qui s’est réuni en novembre. Le projet fait appel aux fonds européens qui couvrent à peu près 60% du total des dépenses qui seront engagées au cours des 2,5 années d‘études.  D’autres financeurs, sans lesquels cette étude n’aurait pu voir le jour, viennent compléter le budget : la DREAL et la Région Bourgogne-Franche-Comté, les Cantons de Vaud, Neuchâtel et de Genève, les Villes du Locle et d’Onex.

Les projets Interreg nécessitent un co-portage technique et administratif : l’AudaB côté français et Hépia (Haute école du paysage, d’ingénierie et d’architecture) côté suisse, se chargent d’être les moteurs du projet (rédaction du dossier de candidature, suivi administratif et financier…). La présence des autres partenaires techniques reflète la volonté de stabiliser une équipe pluridisciplinaire performante : l’IDHEAP (Institut des hautes études en administration publique), le CREM (Centre de ressources énergétiques et municipales) et Ecoparc (association basée à Neuchâtel) en Suisse, l’INES (Institut national d’énergie solaire) et la MED74 (Maison de l’économie et de développement de la Haute-Savoie) en France complètent ainsi l’équipe technique autour d’Hépia et de l’AudaB.

Le projet Request insiste particulièrement sur la notion d’équipe pluridisciplinaire : ainsi au-delà de ses propres quartiers sur lesquels il est responsable de l’avancement des travaux, tout membre de l’équipe technique est amené à travailler sur les quartiers des autres partenaires : quartier Battant à Besançon, Villes de Maîche et d’Annemasse, Communes d’Onex, Montreux, Mont sur Lausanne et Le Locle. L’AudaB, responsable des études de Battant et Maîche, interviendra ainsi en qualité d’expert au Locle, à Onex et Montreux. L’équipe travaillera également sur l’adaptation des outils et grilles d’analyse, la rédaction de guides méthodologiques et d’articles en vue de la valorisation des projets et l’animation de workshops dans les 7 villes concernées par les études de quartiers.

Le projet ARC-AD

Le projet ARC-AD, piloté notamment par le laboratoire ThéMA, porte sur la mise en réseau et l’élaboration d’un dispositif d’aide à la décision pour la planification locale de l’espace transfrontalier jurassien. Le projet proposé ne constitue pas une étude diagnostique régionale de plus : les travaux synthétisés par la MOT (mission opérationnelle transfrontalière) mettent en évidence la densité des états des lieux et prospectives réalisés sur cet espace. ARC-AD est une réponse opérationnelle visant à répondre aux difficultés fonctionnelles et de gouvernance de l’aménagement du territoire de l’Arc jurassien franco-suisse. Il s’agit de créer des outils croisés, de générer des compétences et une intelligence territoriale transfrontalière fondée sur une intelligence collective partagée. En ce sens le projet doit promouvoir une gouvernance transfrontalière autour des acteurs de l’aménagement du territoire et des procédures. L’AudaB est associée à ce projet financé également par des fonds Interreg.

Le projet ASTUS

Troisième projet Interreg dans lequel l’AudaB est active, le projet ASTUS vise à :

  • appréhender les coûts globaux induits par l’étalement urbain sur le territoire éligible au Programme  Espace alpin, incluant une partie de la Région Bourgogne-Franche-Comté, et les rendre transparents pour les décideurs,
  • développer des stratégies et des solutions innovantes de transport/mobilité et d’aménagement du territoire ayant un impact concret sur la réduction des émissions de carbone et l’intégration de nouvelles formes de services pour diminuer la mobilité individuelle via les transports motorisés (ex. télétravail, etc.),
  • mettre en œuvre et diffuser des solutions alternatives de mobilité (covoiturage, autopartage, etc.) et les promouvoir par des campagnes de sensibilisation et des activités de promotion,
  • faire de la sensibilisation auprès des élus, des techniciens et du grand public.

La Région Rhône-Alpes est identifiée comme chef de file du projet.  Les autres partenaires sont : la Région Bourgogne-Franche-Comté, CEREMA, l’Université Grenoble-Alpes, la Ville de Munich, l’Université technologique de Munich, l’Opérateur de transports de l’aire métropolitaine de Munich (DE) / l’Agence d’urbanisme de la ville de Salzbourg, le Centre de Développement de Systèmes d’Informations Géographiques du Land de Salzbourg (AT) / l’Institut d’urbanisme de la République de Slovénie (SI) / Province de Belluno, Union des Municipalités de Montagnes du Piémont (IT).

Au sein de la région Bourgogne-Franche-Comté sont également associés : l’AudaB, L’AUTB, Energy-cities, le laboratoire ThéMA, les PETR des pays horloger et lédonien.

 

Quelques sites pour en savoir plus

Europe en France, portail des Fonds Européens http://www.europe-en-france.gouv.fr/

Bourgogne Franche-Comté Europe http://www.bfce.eu

 Contact

Isabelle MAQUIN